Accueil POLITIQUE Macky Sall a-t-il fait venir Philippe Bohn au Sénégal uniquement pour Air...

Macky Sall a-t-il fait venir Philippe Bohn au Sénégal uniquement pour Air Sénégal SA ?

100
0
PARTAGER

Philippe Bohn a de grandes oreilles au propre comme au figuré. Ce baroudeur, qui a écumé bien des zones stratégiques en Afrique, est un homme de réseaux, d’influence, voire de renseignement, disent certains. Dans son livre trépidant, « Profession: Agent d’influence », l’ancien directeur Afrique du groupe EADS raconte ses tribulations dans les antichambres du pouvoir.

Voici le mot de Paris Match pour présenter l’ouvrage: « Comme le héros d’un « SAS », il a le goût des destinations insolites et des situations rocambolesques. Aventurier de l’industrie, Philippe Bohn a usé ses souliers Lobb et sa parka à poches aux quatre coins de l’Afrique. De l’Angola, où il s’est lié d’amitié avec le chef rebelle Jonas Savimbi, aux faubourgs de Mogadiscio, en passant par le QG des opposants tutsis dans la brousse, où l’accueille Paul Kagame.

Dans un style incisif et percutant, l’ancien directeur Afrique du groupe EADS, aujourd’hui directeur général d’Air Sénégal, raconte trente ans de tribulations dans les antichambres du pouvoir. Dans cette zone grise où se négocient gros contrats et basses manœuvres, les serviteurs de l’Etat côtoient les bandits de grand chemin.

On y apprend comment Alexandre Djouhri tente de s’incruster par la force dans un gros « deal ». Et que Kadhafi s’est fait soigner à Sainte-Anne pour schizophrénie… Peu regardant sur les honneurs et les diplômes, l’auteur se fie à son flair : seuls les rapports humains, qui, comme les bons vins, se bonifient avec le temps, permettent de constituer un véritable réseau. Celui qui distingue les hommes d’influence. »

Philippe Bohn est l’un de ces spécialistes de missions délicates et secrètes, l’un de ces hommes capables de mettre tout un pays sous coupe réglée, de savoir qui fait quoi et qui va où… Traînant une manie pour le renseignement et les missions tordues depuis son passage à la tête du ministère de l’Intérieur, Macky Sall a besoin d’hommes de ce type pour aborder l’échéance cruciale de février 2019.

Philippe Bohn a beaucoup trop de facettes pour que le numéro un sénégalais l’ait fait venir afin d’en user d’une seule. Cet homme introduit au Palais revendique d’ailleurs médiatiquement une amitié avec le président. Entre amis, on se rend des services…

Yerimpost.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here