Accueil INTERNATIONAL Une américaine et sa fille adoptive sur le point d’être expulsées au...

Une américaine et sa fille adoptive sur le point d’être expulsées au Sénégal

165
0
PARTAGER

Joanne Boyle est une femme désespérée. Cette américaine de 54 ans, coach de l’équipe féminine de basketball de l’Université de Virginie, a été obligée de démissionner de son poste, pour sa fille adoptive. Ngoty, une fillette de 6 ans, malade, que les autorités américaines veulent ramener au Sénégal pour compléter ses documents d’adoption. L’affaire a fait grand bruit à Charlottesville, où vit Joanne avec sa petite fille.

« C’est comme si j’ai reçu une tonne de briques sur ma tête. Je n’ai pas compris que cela nécessitait de voyager avec Ngoty au Sénégal », a soutenu Joanne Boyle, coach depuis 25 ans.

Le sénateur américain Tim Kaine a appelé à la flexibilité des services de l’immigration pour aider la coach à diligenter la paperasse. « C’est sa maison maintenant », a déclaré Kaine. Qui se demande « Combien de temps devront-ils rester au Sénégal jusqu’à ce qu’ils puissent rentrer chez eux ? ».

Les services de l’immigration ont refusé de discuter sur le cas Boyle, en raison des lois sur la vie privée.

Les fédéraux veulent expulser la fillette de 6 ans
L’avocate de Boyle, Irene Steffas, a déclaré qu’ils souhaitaient que l’agence fédérale accorde l’approbation préliminaire. Ce qui permettrait de l’inclure dans le circuit du consulat. Ainsi, Boyle et Ngoty pourraient se rendre au Sénégal pour les derniers contrôles au consulat américain et retourneront chez eux en quelques mois. Sinon, la mère adoptive risque de devoir remplir des documents supplémentaires qui pourraient prendre des années. Mais l’avocate a déclaré que les fédéraux refusent, parce que Ngoty, qui vit aux États-Unis depuis 2014, a voyagé avec un visa touristique qu’elle a largement dépassé.

Joanne Boyle a déclaré avoir obtenu la tutelle légale de Ngoty en 2014, deux ans après la naissance de l’enfant et son abandon dans un orphelinat de Tambacounda.

Ngoty souffrait d’insuffisance pondérale, avec de la fièvre, des plaies dans la bouche et une éruption fongique sur son cuir chevelu. L’américaine de 54 ans assure que le consulat savait qu’elle adoptait Ngoty quand elle lui a accordé le visa. Et elle a toujours prévu de revenir pour les derniers contrôles.

Aujourd’hui, la fillette fréquente l’élémentaire à l’école de Charlottesville, danse le ballet et le hip-hop, joue du violon et parle anglais couramment. Joanne Boyle aurait dépensé plus de 50 millions FCFA pour les frais d’adoption de Ngoty. Après que le tribunal sénégalais a approuvé l’adoption en 2016, elle espérait que les États-Unis suivraient.

1 Une américaine et sa fille adoptive sur le point d’être expulsées au Sénégal

2 Une américaine et sa fille adoptive sur le point d’être expulsées au Sénégal

3 Une américaine et sa fille adoptive sur le point d’être expulsées au Sénégal

4 Une américaine et sa fille adoptive sur le point d’être expulsées au Sénégal

5 Une américaine et sa fille adoptive sur le point d’être expulsées au Sénégal

6 Une américaine et sa fille adoptive sur le point d’être expulsées au Sénégal

7 Une américaine et sa fille adoptive sur le point d’être expulsées au Sénégal

8 Une américaine et sa fille adoptive sur le point d’être expulsées au Sénégal

9 Une américaine et sa fille adoptive sur le point d’être expulsées au Sénégal

10 Une américaine et sa fille adoptive sur le point d’être expulsées au Sénégal

 

Auteur: Seneweb news – Seneweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here