Accueil ÉCONOMIE Les Sénégalais d’Europe et des Etats-Unis tournent le dos à Macky Sall...

Les Sénégalais d’Europe et des Etats-Unis tournent le dos à Macky Sall par la faute de Cheikh Kanté

214
0
PARTAGER

Le numéro 2 du Rassemblement de la diaspora pour l’investissement (RDI) explique ce revirement à travers le texte qui suit…

 

Cheikh Kanté comprend-il vraiment sa mission en tant que ministre en charge du suivi du Plan Sénégal émergent ? C’est la question que se posent les membres du Rassemblement de la diaspora pour l’investissement.
Ces Sénégalais établis en Europe et aux États-Unis se heurtent à l’indifférence du ministre en charge du suivi du Pse, alors que leur seul désir est de réunir des investisseurs européens et les autorités sénégalaises, à l’occasion des journées économiques prévues à Bruxelles, en vue d’en faire profiter le Plan Sénégal émergent. Après nous avoir demandé de reporter l’évènement dans un premier temps, Cheikh Kanté a décidé de snober tout simplement la plateforme du Rassemblement de la diaspora pour l’investissement, alors qu’ils sont à 15 jours des journées économiques.

Cheikh Kanté sera tenu pour responsable des conséquences du boycott du Président Sall par les Sénégalais de l’extérieur. Le Rassemblement de la diaspora pour l’investissement est très remonté contre le ministre en charge du suivi du Plan Sénégal émergent. La cause : les journées économiques que le Rassemblement compte organiser à Bruxelles et qui risque de capoter à cause de l’ancien Directeur général du Port autonome de Dakar.
C’est à partir d’une rencontre avec le président de la République, qui veut que la diaspora soit au cœur du dispositif du Plan Sénégal émergent que ces journées économiques ont été décidées. Elles étaient d’abord prévues pour les 24 et 25 janvier, avant d’être reportées sur demande de Cheikh Kanté. Il nous avait fait comprendre qu’il voulait présider la cérémonie, donc nous avons reporté, avec beaucoup de conséquences financières.
Il nous faut juste 50 millions pour apporter au moins 500 milliards au Pse.
Nous avons perdu des milliers d’euros avec les réservations d’hôtel et autres frais. Il nous a fait reporter l’évènement, à deux semaines de la date convenue, avant de nous mettre en rapport avec son directeur de Cabinet. Cheikh Kanté a aussi attendu une semaine avant la date de l’évènement pour nous demander de maintenir la date, ce qui était impossible, vu que nous avions déprogrammé. Ils ont dépensé près de 100 millions pour organiser le Conseil présidentiel sur l’investissement, ici au Sénégal, alors qu’il nous faut juste la moitié de cette somme pour leur rapporter le quart (¼) du gap d’investissement pour la première phase du Pse.
Cheikh Kanté nous a mis dans des couacs indescriptibles et nous snobe.
Nous avons pris un cabinet belge qui a pour mission de regrouper 150 investisseurs avec comme critère fondamental d’avoir des ressources d’au moins 5 millions d’euros chacun avec un potentiel de presque 500 milliards de francs Cfa. Alors que, lors du dernier Conseil présidentiel sur l’investissement, les autorités ont dit qu’ils ont un gap de 2000 milliards pour la première phase du Pse.
Nous mettons en place ¼ de ce gap et Cheikh Kanté nous snobe. Nous avons envoyé des courriers à tous les ministères concernés, mais malheureusement seules la Direction de l’investissement, avec qui nous avons travaillé sur les termes de référence et la Direction des Sénégalais de l’extérieur nous ont aidés.
Le principal concerné qui est le ministre chargé du Pse depuis qu’il nous a demandé de reporter ces journées,  refuse de nous prendre au téléphone. Nous avons fixé une autre date les 20 et 21 Avril 2018 à sa demande, mais on a l’impression qu’il veut faire capoter ces journées économiques, alors que le Président lui avait donné des directives claires en notre présence, pour qu’il puisse nous accompagner lors de ces journées.
La Diaspora est très remontée contre Cheikh Kanté. C’était  le rôle du gouvernement d’aller chercher des investissements et quand des compatriotes de la diaspora décident de participer au financement du Pse et que le ministre concerné ne mette pas la main à la pâte, cela devient louche.
Nous avons investi énormément d’argent pour la réussite de ces journées et nous nous retrouvons sans soutien. Nous n’arrivons pas à nous expliquer les intérêts qui poussent Cheikh Kanté à agir de la sorte.  Nous ne savons pas s’il ignore nos appels, nos mails pour des intérêts politiques ou pas, mais il ferait mieux de réagir parce que nous sommes à quinze jours de l’évènement. Tout est prêt à Bruxelles, il ne reste que Cheikh Kanté, l’Apix, la BNDE ,le Fongip…

Nos partenaires belges nous  attendent pour les accréditations et nous ne savons pas quelles sont les autorités sénégalaises qui assisteront à l’évènement. Si jamais Cheikh Kanté n’honore pas sa parole, il sera le responsable de tous les dommages collatéraux qui pourraient survenir dans les relations entre le président de la République et la diaspora.
LASS BADIANE

DIRECTEUR EXECUTIF ADJOINT DU RASSEMBLEMENT DE LA DIASPORA POUR L’INVESTISSEMENT (R.D.I)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here