Accueil ACTUALITÉS Amy Sall, Première épouse de Matar Diokhané « Je n’ai jamais parlé...

Amy Sall, Première épouse de Matar Diokhané « Je n’ai jamais parlé de djihad avec mon mari »

124
0
PARTAGER

La dame Amy Sall s’est, devant le prétoire, défendue comme elle peut pour se tirer d’affaire. La dame a soutenu que son mari n’est pas un qu’il allait. il m’a juste dit qu’il ne va pas durer. Auparavant, il s’est absenté plus de 8 mois. il m’a dit qu’il était parti pour enseigner. il ne nous envoyait pas de l’argent. A son retour du nigeria, il ne m’a rien donné. Quand il partait aussi il ne m’a rien laissé », a déclaré la première épouse de Matar dio- khané. Qui, poursuivant, avoue avoir reçu le montant de 500 euros des mains de sa coépouse pour se soigner. « C’est Coumba qui m’a dit que notre mari nous avait laissées de l’argent. lorsque j’ai reçu l’argent de de- vise étrangère, je ne me suis pas posé de question », dit-il. devant le magistrat instructeur, Amy sall aurait avoué que son mari lui avait dit qu’il était un djihadiste et un combattant de Boko Haram. Cependant, à la barre, elle est revenue sur ses déclara- tion. « Je n’ai jamais dit qu’il était parti faire le djihad. Je n’ai jamais parlé de djihad avec mon mari. il n’est pas un djihadiste ». s’agis- sant de l’abandon de leur appar- tement à la cité Asecna, elle explique : « On savait qu’on était poursuivi. il y’a la même personne qui nous suivait partout. la déci- sion de quitter la maison d’Asecna est motivée par le fait qu’on était des femmes et que nous étions poursuivies par un homme sans savoir le pourquoi. nous craignions à notre sécurité », a-dit- elle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here