Accueil ACTUALITÉS AFFAIRE ASSANE DIOUF : Le Doyen des Juges boucle l’instruction

AFFAIRE ASSANE DIOUF : Le Doyen des Juges boucle l’instruction

111
0
PARTAGER

Libération révèle que le doyen des juges a clôturé l’instruction du dossier Assane Diouf qui a été transmis au parquet pour règlement. Pour autant, tout n’a pas été dit sur le dernier face-à-face entre le magistrat instructeur et l’insulteur public.

 

Comme l’annonçait Libération, Assane Diouf a été extrait par le Doyen des juges à la demande du Parquet de Dakar. Selon des informations complémentaires, le Procureur souhaitait faire entendre l’insulteur public sur deux enregistrements.
Dans le premier, qui lui a valu son arrestation, il accusait Cheikh Bass Abdou Khadre de tous les noms d’oiseaux. Dans le deuxième, il s’en prenait ouvertement aux policiers de Guédiawaye qu’il accusait, avec une violence inouïe d’être des corrompus.
Il ressort de cette audition que ce dernier a perdu de sa virulence. Alors qu’il avait assumé l’ensemble de ses propos lors de son interrogatoire dans le fond, il a soigneusement évité de s’enfoncer face au magistrat instructeur.
Sur l’enregistrement dans lequel il s’en prenait ouvertement aux policiers de Guédiawaye, Assane Diouf reconnaît que c’est bien lui.
Mais il assure qu’il ne s’adressait pas aux policiers lorsqu’il parlait de « tapettes », « clochards » et « reuy lamign ». D’après ses dires, il s’adressait aux… « clochards » qui errent dans la rue, alors que dans l’enregistrement ses propos orduriers ne souffrent d’aucun doute.
Tout au plus, Assane Diouf assure avoir effectivement parlé de la corruption dans la Police, en général, en tant que citoyen sénégalais.
Concernant Cheikh Bass Abdou Khadre, malgré la vidéo accessible sur YouTube d’ailleurs, Assane Diouf jure : « Je n’ai jamais dit que Serigne Bass Abdou Khadre profitait de ses fonctions de porte-parole du Khalife pour s’enrichir ».
Mieux, il assure qu’il l’aurait connu dans la cour du défunt Khalife général des Mourides, El Hadj Bara Mbacké. Des propos qui sont loin de la réalité, si on écoute bien l’enregistrement. Dans tous les cas, il est sûr maintenant que le parquet ne cherchait qu’à caractériser les délits visés dans son réquisitoire introductif. Pour dire qu’Assane Diouf ne risque pas une seconde inculpation, d’autant que le doyen des juges a pris un avis de clôture.
En clair, le dossier a été transmis au parquet pour règlement.
A noter qu’à la fin de son audition, Assane Diouf, qui a perdu beaucoup de poids et demandé (en off) à être vite jugé, s’est livré à une déclaration spontanée en accusant les autorités sénégalaises d’avoir diffusé une « fausse nouvelle » en l’accusant d’être un terroriste.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here